La Revue Du Béophile N°7 : Super Mario Bros. Music, Mario Kart 8, Nintendo Selection [Endings & Staff Rolls]

Mario time !

Super Mario Bros MusicSuper Mario Bros. Music / Koji Kondo (152 min.)

Édité à l’occasion de la sortie de Super Mario Maker, cette compilation fête trente années d’aventure numérique et musicale, exhumant ainsi une infime partie des thèmes qui ont fait la fortune des Mario Bros. et la gloire du compositeur Koji Kondo. Nintendo caresse donc la nostalgie des joueurs dans le sens du poil avec ce double album dont le contenu, certes loin d’être exhaustif, se montre suffisamment pertinent pour combler de joie les ouïes les plus fines. En outre, cette généreuse sélection permet de mieux ressentir le paradoxe technique et technologique dans lequel se sont nichées les récentes aventures du plombier moustachu. Ainsi, alors que les nouvelles générations de consoles permettent de produire des bandes-sons beaucoup plus fastueuses qu’à l’époque (en témoigne les scintillantes envolées composées pour les deux Super Mario Galaxy), les développeurs ne cessent finalement de revenir une architecture 16 bits, tant dans le gameplay que dans la conception des musiques. En cela, les titres des New Super Mario Bros sont ceux qui présentent le moins d’intérêt à l’oreille. Pourtant, comme le démontra Christophe Héral avec Rayman Legends, simplicité n’est pas forcément synonyme de pauvreté. (4.5/5)

Mario Kart 8Mario Kart 8 / Artistes Divers (152 min.)

Sorti en juillet dernier, ce double album regroupe l’ensemble du score de ce Mario Kart 8, offrant ainsi pas moins deux heures trente d’écoute. D’un côté, on découvre les nouveaux thèmes qui, par la qualité de leurs arrangements et de leurs écritures, se placent, sans conteste, dans ce que la série nous a proposé de plus éclatant (parmi lesquels tous ceux composés par Atsuko Asahi, dont le sublime Wild Woods). De l’autre, on redécouvre d’anciens thèmes qui bénéficient pour l’occasion d’un enregistrement live – une première pour un Mario Kart. Terminé les cuivres samplés, Nintendo passe la vitesse supérieure et investi dans une lumineuse section rythmique et mélodique afin d’apporter à son accompagnement musical une fraîcheur inégalée (la firme a d’ailleurs admirablement communiqué sur ce sujet lors de la campagne promotionnelle du jeu). Logiquement retranchées à la fin du second cd, les entêtantes musiques d’attente habillant les différents écrans de sélection du jeu demeurent, elles-aussi, particulièrement agréables. Les joueurs tombés sous le charme de ce huitième épisode ont donc ici de quoi largement prolonger leurs plaisirs. (4.5/5)

Nintendo Sound SelectionNintendo Sound Selection / Artistes Divers (117 min.)

Afin d’officialiser la clôture du Club Nintendo, leurs administrateurs ont mis à la disposition des adhérents ayant encore quelques points à gaspiller, une compilation regroupant les génériques de fin de trente des plus grands titres développés par la firme japonaise. Un dessert que l’on va finalement dévorer avec plus ou moins de gourmandise, les compositions présentées n’étant pas aussi inoubliablement égales. Ainsi, si les « ending theme » de Super Mario World, F-Zero ou Metroid sont immédiatement captivantes, ceux de Luigi’s Mansion ou Donkey Kong Jungle Beat le sont, en revanche, beaucoup moins. De même, la présence de titres sombrement inconnus sur le continent européen semble pour le moins étrange (StreetPass Quest II, Daigasso, Sekai No Gohan), alors que d’autres brillent par leurs inexplicables absences (Mario Kart N64, Diddy Kong Racing). Néanmoins, se console t-on de pouvoir ainsi apprécier, dans les meilleures conditions d’écoute possibles, les thèmes de Zelda Skyward Sword et Donkey Kong Tropical Freeze. Un mal pour un bien. (3/5)

Publicités

2 commentaires

  1. Les musiques de Nintendo sont en général très charmantes et ont le mérite d’être reconnues très facilement. Je pense à Zelda comme à Mario et les écouter dans Smash Bros est toujours un amusement. 😉

    1. En effet, il est rare qu’une musique d’un jeu édité par Nintendo se révèle être de mauvaise facture.
      En tout cas, je te recommande chaudement de jeter une oreille à celle composée pour Mario Kart 8.

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s